Collectif pour le tram fer à Koenigshoffen
Connexion
Crédits

Notre Alternative



Le projet du Collectif repose sur les principes suivants:

Sur ces principes et en résumé, le Collectif propose de prolonger la ligne C depuis la Gare Centrale vers Koenigshoffen, par étapes successives, jusqu'à Wolfisheim. Le Collectif accepte le phasage proposé par l'Eurométrople; Centre-ville / Allée des Comtes.
Ainsi, les habitants de l'Elsau, de la Montagne-Verte et de Laiterie bénéficient du maintient des lignes B et F (pm: l'EMS veut supprimer la ligne F dans ce secteur, soit 35 à 40% d'offre de tram en moins !). Le coeur de quartier "Faubourg National" est ainsi préservé.
Aux heures de pointes, la desserte de Koenigshoffen s'effectue en tram C toutes les 6 minutes. Des rames de tram circulent en renfort entre la Gare Centrale et la Place d'Islande, via le Centre-Ville et les Universités.
Le Collectif propose également, en marge du projet de l'Eurométropole de prolongement de la ligne G de la Gare jusqu'à la place de l'Etoile, de construire un barreau de tram entre Porte Blanche et la station tram Laiterie, soit 400 mètres. Ce barreau permettra au tram F de transiter par la Gare Centrale, et d'offrir une liaison directe aux quartiers de l'Elsau, de la Montagne-Verte et Laiterie à la Gare.



Le tracé en détail, commenté et justifié


voici 4 planches qui détaillent et motivent le tracé proposé par le Collectif.

La Gare Centrale: point de départ évident et stratégique pour desservir l'Ouest


Le Collectif défend le prolongement du tram C vers l'Ouest, ligne de tramway effectuant actuellement son terminus à cette station. Les avantages de cette solution consistent:
  • à assurer une liaison directe entre Koenigshoffen et la Gare TGV-TER,
  • à maintenir de l'espace "Vie" du Faubourg National
  • à maintenir la desserte actuelle en tram dans les quartiers de l'Elsau, de la Montagne-Verte et Gare Sud (maintien des lignes B et F),
  • à offrir un bon niveau de service en tram à Koenigshoffen (toutes les 4 à 6 min contre 10min dans le projet de l'EMS).

    La traversée de la place de la Gare par les trams des lignes C et F s'effectue sur l'espace actuellement réservé aux bus et cars: ainsi, il n'est pas nécessaire de refaire la place. Les taxis ne seront pas impactés.

    Un projet global et phasable


    La première phase consiste au prolongement de la ligne C depuis la Gare Centrale jusqu'à Koenigshoffen puis rapidement vers les Poteries, via le Hohberg.
    Dans une seconde phase, le déboitement de la ligne F (cf plan ci-dessus) à partir de "Laiterie" permet d'augmenter significativement la qualité de la desserte de la Gare Centrale, en sus des lignes A, C et F + le Bus G, d'une part et, d'autre part, cela permet de créer une liaison directe entre l'Elsau et la Montagne-Verte avec la Gare Centrale.

    Dans une troisième phase, le tram F pourra opportunément relier, sans passer par les stations saturées Homme-de-Fer et République, les quartiers du Wacken, des institutions européennes et de la Roberstau, via les boulevards Wilson, Poincaré et Clémenceau.

    Ce phasage permettra, entre autres, de rénover les boulevards de Metz, Nancy, Lyon, en y mutualisant la plate-forme dédiée au transport en commun (Bus G prolongé jusqu'à la place de l’Étoile) permettant de supprimer les lignes de bus n°2 et 10, devenues inutiles.

    Une qualité de desserte en tram des quartiers de l'Elsau, de la Montagne-Verte et Gare Sud préservée



    Le projet du Collectif permet de maintenir la ligne F dans sa configuration actuelle à l'inverse de la variante de l'EMS qui supprime presque 40% de tram dans ces secteurs.
    La qualité de service est préservée grâce à la logique d'un prolongement d'une ligne (la ligne C) au lieu de déplacer la ligne F.

    Une gare routière repositionnée


    Le projet du Collectif permet de déplacer la gare routière située derrière les Halles. Cela supprime le passage des Cars Interurbains sur la place de la Gare. La Gare Routière se situerait provisoirement à l'entrée de Koenigshoffen (connectée directement à l'A351). Ceci existe déjà pour les lignes de cars au Nord (Hoenheim-Gare), au Sud (Baggersee) et partiellement à l'Ouest (Rotonde). Dans un second temps, elle serait implantée à Wolfisheim.

    réseau proposé à terme


    A noter que dans cette proposition, la fréquence des trams A et F peut être aisément augmentée. En effet, la ligne F ne transite plus par les stations saturées "Homme-de-Fer" et "République" lorsqu'elle sera raccordée à la place de Bordeaux. Les créneaux libérés à ces stations par la ligne F soulagée autorisent l'ajout de tram A (entre "Rotonde" et "Krimeri" par exemple). La ligne D assure le service vers Schiltigheim.

    Depuis août 2011, le Collectif conduit une réflexion pour définir, au moyen de débats, de rencontres, d'échanges, un tracé "consensuel" pour un tramway efficace et rapide pour desservir Koenigshoffen.

    Un tracé au centre du quartier de Koenigshoffen


    Le tram C est prolongé depuis la Gare Centrale jusqu'à la Route des Romains, via les boulevards de Metz, Nancy et la Porte Blanche. Le tram circule en site propre intégral coté numéro pair de la Route des Romains (en voie unique bidirectionnelle sur 160m), jusqu'à l'Allée des Comtes. L'espace devant le Lidl est réaménagé pour offrir au quartier une vraie place centrale commerçante et attractive. Le tram emprunte ensuite l'Allée des Comtes, coté Commissariat de Police. Ainsi, le tram ne croise jamais les autos, puis bifurque dans la rue Geroldseck et rejoint le Hohberg au moyen d'un nouveau pont (piétons, cyclistes, trams) au-dessus des voies ferroviaires. Le tram peut emprunter la rue Virgile pour rallier la Rte de Wasselonne (sans exproprier Sonnendrücker) puis se raccorder au terminus de l'actuel tram D "Poteries".
    Ce tracé devra être accompagné par la mise en place d'une desserte bus cohérente en correspondance avec le tram, pour desservir tout le quartier. Ainsi, le tram circule en plein centre des habitats et tous les habitants du quartier sera à moins de 10 minutes à pied d'une station. Toutefois, cela sera à l'occasion de l'Enquête Publique à venir (date non définie) que le tracé pourra être acté.


    Un véritable réseau pour l'ouest de l'agglomération





    Une solution pour gagner de la place : la voie unique


    Pour limiter la largeur de la plateforme tram, une solution est possible : la voie unique. C'est une portion de voie simple, parcourue alternativement dans les deux sens de circulation. L'alternance se fait en toute sécurité grâce à une signalisation adaptée. Les horaires sont aussi calculés pour éviter toute attente à cause d'un tram venant en sens inverse. Cette solution pourra être utilisée ponctuellement pour les endroits où la voirie est insuffisamment large. Mais cette solution est aussi envisageable sur toute une partie de la ligne. C'est le cas à Montpellier, et bientôt à Lyon et Valenciennes. Dans ce cas, des évitements sont aménagés dans certaines stations, pour permettre aux rames de se croiser, sans perturber la régularité de la ligne. Cette innovation dans la manière de concevoir une ligne de tram serait une première à Strasbourg !




    La question du stationnement


    Quelle que soit le choix de tracé, dans les sections les moins larges, certaines places de stationnement actuelles disparaîtront. Mais il est possible de simplement les déplacer, sans en diminuer le nombre, et celà grâce à la création de parkings spécifiques, et éventuellement à étages. Dans tous les cas, une réflexion plus globale sur le stationnement dans le quartier devra être menée, afin d'éviter le stationnement "ventouse" en journée, défavorable au commerce, tout en ménageant l'utilisation des mêmes emplacements par les habitants en fin de journée.